​​​​​​​conception/design
Vincent Le Bourdon + Ramy Fischler

design graphique/graphic design
Atelier Baudelaire​​​​​​​
2016
client Ville de Montrouge
lieu/location: Le Beffroi, Montrouge (FR)
superficie/surface 1 200 m2
commissaires/curators Ami Barak + Marie Gautier

équipe de réalisation/production team
construction Corégie
photos © Camille Baudelaire, Vincent Le Bourdon
La scénographie et sa signalétique pensée conjointement, discrète mais déterminante, aménagent un environnement où les oeuvres sont privilégiées et mises en exergue.
La 61ème édition du Salon de Montrouge est le pari d’une nouvelle direction artistique, confiée par Ami Barak et Marie Gautier. La Ville de Montrouge a su, à travers son Salon de la jeune création, se positionner précocement et se forger une place de choix dans la cartographie de l’émergence. Il s’agit d’asseoir les valeurs défendues par le salon depuis sa création, sans révolutionner ce qui a été mis en place par les équipes précédentes. Tout en en renouvelant la forme, pour mieux saisir et toujours avancer la question de l’excellence. A travers une scénographie et une identité visuelle nouvelles, le principe d’exposition est repensé pour valoriser les dénominateurs communs entre les artistes, les accointances thématiques, les tendances de l’art en plein essor. La scénographie répond à la volonté curatoriale de mieux lire les propos et démarches qui se dessinent, de mettre en dialogue les artistes et leurs productions pour tisser une cartographie de la scène émergente au travers d’un parcours thématique, une immersion dans la diversité des propositions artistiques. La scénographie et sa signalétique pensée conjointement, discrète mais déterminante, aménagent un environnement où les oeuvres sont privilégiées et mises en exergue. La compartimentation modulaire des éditions précédentes disparaît au profit d’une mise en espace respectant les contraintes intrinsèques à chaque projet.
The scenography and the signage are jointly thought, discreet but decisive, develop an environment where the works are given preferential treatment and highlighted.
The 61st Salon de Montrouge involves a wager about a new artistic direction, entrusted to Ami Barak and Marie Gautier. The City of Montrouge managed to position itself at an early stage and carve out a good place in the map of emerging art. It's about to consolidate the values championed by the Salon de Montrouge since it was created, without revolutionizing everything that has been established by the predecessors. While renewing the form, the better to grasp and still push forward the matter of excellence. Through a new scenography and visuel identity, the exhibition principale has been re-thought in order to promote the common denominators shared by the artists, thematic links, and booming art tendances. The scenography meets the curatorial will to better read the ideas and approaches being traced out, and create dialogues between the artists and their works, so as to weave a map of the emerging scene through a thematic circuit, an immersion into the diversity of artistic proposals. The scenography and the signage are jointly thought, discreet but decisive, develop an environment where the works are given preferential treatment and highlighted. Modular compartmentalization disappears in favor of a spatial organization respecting the contraints intrinsic to each project. 
 
montage lumière avec l'équipe technique de la Mairie/light assembly with the technical team of the town hall
set-up with the artists